fbpx

La chasse est une activité économique importante dans les zones rurales, ainsi qu’essentielle pour le contrôle de la population de diverses espèces.

Entendue comme une ressource renouvelable, elle est essentielle pour concilier le maintien des populations de chasseurs dans leur milieu naturel, la conservation de ce milieu et la gestion rentable de la ressource. C’est ce qu’on appelle la chasse durable.

 

La chasse et l’impact économique sur les zones rurales

La chasse est reconnue comme une activité économique importante pour les zones rurales.

Parfois, c’est un complément à d’autres usages agricoles ou forestiers, bien que dans beaucoup d’autres, il constitue à lui seul le principal revenu de la terre dans de nombreuses régions, remplaçant d’autres usages qui ont perdu leur rentabilité.

Actuellement, le gibier est essentiel pour le milieu rural, car il génère non seulement des revenus pour ces régions, mais génère également un nombre important d’emplois directs et indirects. Plus précisément, avant COVID, l’activité de chasse en Espagne générait plus de 6.475 millions d’euros par an et créait 187 000 emplois. Post-COVID, la baisse drastique du nombre de permis de chasse délivrés a eu des conséquences importantes pour les zones rurales.

La chasse est concentrée principalement dans le Régions de Castille-la Mancha, Castille y León, Andalousie et Extremadura. C’est dans ces provinces qu’il a le plus d’impact socio-économique. Son importance n’est pas seulement liée à la nature récréotouristique, mais c’est un moteur important de l’activité commerciale.

 

Bénéfices de la chasse pour l’environnement

Il est vrai que, traditionnellement, la chasse a été considérée comme une activité nuisible tant pour les animaux que pour l’environnement dans lequel elle est pratiquée. Actuellement, cette vision s’avère totalement éloignée de la réalité, puisque l’activité de chasse agit comme une aide à la conservation de la nature. Il ne s’agit évidemment pas de braconnage puisque, pratiqué sans aucun contrôle, il a des effets néfastes pour la chasse entendue comme ressource renouvelable.

Historiquement, différentes civilisations ont enregistré un lien étroit entre l’exploitation des ressources cynégétiques et la conservation des espèces animales et des écosystèmes qu’elles habitent.

De cette façon, son utilisation et sa gestion durable constituent un instrument fondamental pour la conversation sur la biodiversité.

Ainsi, la chasse comporte des avantages importants pour l’environnement :

  • Assurer le cycle de chasse : la chasse est une ressource naturelle renouvelable, donc il y aura chasse si son exercice est maîtrisé, afin qu’elle soit capable de s’auto-régénérer de façon continue et naturelle.
  • Contrôle des populations animales : La chasse est essentielle pour garantir la présence d’un nombre équilibré d’animaux supportables pour le territoire et l’écosystème où ils vivent. Une population excédentaire d’une espèce dans une zone donnée constitue une menace pour la santé et la sécurité publiques, ainsi que pour son environnement naturel et d’autres types de faune. Par exemple, la surpopulation de cerfs a causé des problèmes en raison de la rareté de la nourriture dans leur habitat, entraînant la mort de spécimens par famine ou contraints de quitter leur environnement et de s’approcher des zones habitées à la recherche de nourriture.
  • Amélioration de l’environnement dans les zones de chasse : L’activité dans les réserves de chasse favorise le nettoyage et la conservation des espaces naturels où elle est pratiquée. De plus, il favorise la protection des espèces en danger d’extinction, très nombreuses dans lesdites réserves. A tout cela, il faut ajouter que les propriétaires et administrateurs de terrains de chasse allouent des investissements annuels importants aux actions de gestion et de conservation de la chasse et de la faune (notamment repeuplement, conservation environnementale et entretien des accès, marécages, élagage ou pare-feu).
  • Contrôle des maladies animales : La chasse a pour conséquence un contrôle plus exhaustif des maladies des espèces sauvages.

Pour toutes ces raisons, on peut conclure que la chasse et par conséquence la viande de gibier à une fonction essentielle en tant qu’équilibreur nécessaire de la biodiversité. Et, en la matière, l’Europe est le continent qui a historiquement fait le plus d’efforts pour préserver l’habitat de ses espèces de gibier.

 

Cadre réglementaire

Étant un pilier si important, son activité est soumise à une réglementation exhaustive.

Au niveau européen, son importance pour la conservation de l’environnement est claire, encourageant l’utilisation de la chasse durable, offrant des incitations économiques (Principe 6 Charte européenne de la chasse et de la biodiversité du Conseil de l’Europe)

La loi espagnole établit que l’exercice de la chasse sera réglementé de manière à garantir la conservation et la promotion des espèces autorisées pour cet exercice, laissant aux mains des communautés autonomes la détermination du territoire où elle peut être pratiquée. , ainsi que les dates de travail pour chaque espèce. Pour la coordination de cette matière entre l’Etat et les Régions, en 2010 le Comité Chasse et Pêche a été créé.

De même, la loi établit les principales interdictions et limitations liées à l’activité de chasse, établissant la création de l’inventaire espagnol de la chasse et de la pêche, dont le but est de conserver les informations les plus complètes sur les populations, les captures et l’évolution génétique des espèces dont la chasse est autorisée. .

 

CONCLUSION: Chez Sierra Wild, nous sommes conscients et participons que la chasse est une activité essentielle. Son importance environnementale, économique et sociale est évidente, car elle représente une ressource importante pour le développement rural durable et sa valeur environnementale est incontestable. Sans elle, les accidents de la circulation et les dégâts aux cultures augmenteraient, les incendies de forêt augmenteraient, le dépeuplement des zones rurales augmenterait en raison du manque d’emplois et du manque de tourisme, et la conservation des espaces naturels diminuerait.

Aller au contenu principal